Mon parcours jusqu’à la SEP

 

<souvenirs> Mes années Fac !

 

Les débuts

En 1989, une fois le bac en poche, je me suis inscrite en 1ère année de DEUG de droit pour faire plaisir à ma mère et aussi en 1ère année de psycho (à défaut de pouvoir entrer dans un BTS audio-visuel comme je le souhaitais !)

Un an plus tard mon père a subi un grave accident de delta-plane qui l’a rendu traumatisé crânien. Ma mère et moi avons du prendre le rôle d’aidante familiale …

Comme ma m_re voulait pouvoir continuer à travailler je la relayais pour les périodes où elle était au travail.

Comme vous pouvez l’imaginer mon année n’a pas été de tout repos et je n'(avais pas vraiment la tête à mes études juridiques.

De plus, à l’époque il fallait avoir la moyenne dans chaque matière pour pouvoir passer dans l’année suivante !

J’ai donc loupé ma 1ère année de DEUG de droit.

La 2ème année n’a pas été plus simple pour moi …

Je n’étais pas du tout préparée à cette logique de raisonnement juridique.

J’ai donc planté aussi ma 2nde année et j’ai demandé une dérogation pour suivre une 4ème année dans le DEUG.

Et devinez quoi ?

Je n’ai pas plus réussi … J’avais loupé à l’oral !

Ma mère m’avait poussé à demander une nouvelle dérogation … et elle avait même demandé à parler avec un des profs ! (pour lui expliquer la situation.

Alors que d’autres amis de la fac étaient partis pour choisir une autre voie, moi je m’accrochais …

Au final, la dérogation qui avait été refusée a fini par être acceptée !

Une fois le DEUG en poche .. je me suis inscrite en licence de droit privé .. que j’ai eu (enfin !) du premier coup 🙂

En début de 4ème année (maitrise = MASTER 1), j’ai rapidement compris que je rencontrais des problèmes d’attention, de concentration et de mémoire.

Mon médecin généraliste de l’époque m’avait alors invité à consulter le psychiatre d’à côté qui m’a diagnostiqué le début d’une phobie social, crises d’angoisse et dépression !

 

Arrêt des études durant 5 ans – de 1995 à 2000

En 1989, lors de ma 1ère année de droit, j’avais vécu une poussée de troubles visuels mais personne n’avait alors compris que c’etait une poussée !

Quelques années plus tard re-belotte avec une poussée de trouble cognitifs.

Mais à l’époque on avait posé le diagnostique de ; anxiété, dépression et phobie sociale !

 

5 ans de dépression et isolement social

Oui, durant 5 ans je ne pouvais plus sortir de chez moi …

j’ai abandonné mon appart pour retourner vivre chez mes parents et je me suis lancée dans l’élevage de chats persans chocolat et lilas. Cela a été une véritable passion qui m’a beaucoup aidé à oser à nouveau mettre le nez dehors petit à petit !

 

En parallèle j’étais suivie par un psychologue clinicien qui m’a proposé un atelier de psychodrame (thérapie de groupe), qui m’a aidé à sortir de la dépressin et de la phobie sociale.

J’en ai parlé dans mon livre témoignage « Guérir de la phobie sociale oui c’est possible ! » (non publié à ce jour)

 

Une rencontre déterminante : « mon héros du quotidien » (comme le raconte la chanson de Soprano !)

Un soir j’ai discuté avec un ami de mes parents, qui était en préparation d’une thèse à la fac de droit. Le sujet de la propriété intellectuelle m’a intéressé et cela m’a donné envie de reprendre mes études !

J’ai laissé décider le destin : si mon dossier d’inscription à la fac de droit de Grenoble était accepté, alors je suivrais cette année de MASTER I en réime spécial (par correspondance

C’est ainsi que du jour au lendemain, je me suis vue me lever à 8h du matin pour travailler !!!!!!!!!!!!!!!

Moi qui me levais avant vers 13 h pour prendre mon petit déjeuner pendant que mes parents déjeunaient …

En cours d’année, j’ai eu à relever un sacré défi : partir sur Grenoble pour suivre des TD (travaux dirigés) et passer les examens écrits et oraux ..

Résultat ? J’ai obtenu mon MASTER I carrières judiciaires !

J’au pu ainsi avoir le « pass » pour postuler dans ce MASTER II que je convoitais

Il m’a été refusé mais j’ai alors trouvé un autre MASTER II qui m’intéressait aussi. Lui se déroulait sur ix-en-Provence.

Est-ce que j’allais pouvoir gérer les cours sur ix avec mon élevage de chats persans ?

 

MASTER II en droit des professions et des activités artistiques

Je n’oublierais jamais cette année 2004 .. J’avais été vraiment amoureuse de cette ville …

et trop contente des enseignements suivis.

Oui les trajets Montpellier – Aix n’étaient pas simples, surtout cette année là où Arles avait été inondée !

En fin d’année, ma mère m’ayant vu si épuisée elle avait décidé de m’amener sur Aix pour les prochaines fois.

La SEP était alors en train de refaire parler d’elle : fatigue musculaire, dérobage des chevilles .. mais le médecin n’était pas encore prêt à diagnostiquer la présence de troubles neurologiques !

 

Durant cette même année, je donnais de mon temps à la CLCV de Montpellier en tant que juriste bénévole en droit de la consommation.

C’est ainsi que j’avais découvert à la fac de Montpellier un nouveau diplôme universitaire en droit de la santé.

 

Une fois le MASTER II réussi et le DU droit et santé dans la poche, j’avais décidé de poursuivre avec un MASTER II en droit de la santé afin de renforcer mes compétences dans ce domaine.

C’est cette année là que je faisais la connaissance avec la personne qui allait devenir ma directrice de thèse !

Je l’avais trouvé brillante … Faut dire qu’elle était prof sur Lille et avocate sur New York .. de quoi être impressionnée ! C’est elle qui nous donnait les cours de droit pharmaceutique.

 

 

Mes année doctorales – 2007 – 2011

Il était évident pour moi que je devais aller jusqu’à la soutenance d’une thèse qui associe mon vécu d’éleveuse avec mon parcours juridique : une problématique liée au médicament vétérinaire était le sujet de ma thèse …

En juillet 2007, j’ai reçu le diagnostic de sclérose en plaques, après des années d’errance médicale (fortement anxiogène). Mais cela n’a pas été un obstacle pour autant pour poursuivre mon projet.

Le principal frein a été le fait que ma directrice de thèse venait de tomber enceinte de triplées ! Alors forcément, elle était d’un coup beaucoup moins disponible pour jouer son rôle de directrice de thèse …

Je me suis accrochée jusqu’au vbout, même si j’avoue avoir bien failli abandonner plus d’une fois !

 

 

Décembre 2011 : soutenance de ma thèse !

 

la médaille et le diplôme !

 

je vous présente ma thèse

 

Voilà pour mes années fac !

Rapidement après, un éditeur m’a proposé de faire éditer ma thèse en livre broché …

Il est présent sur le site Amazon

 

En 2012, j’ai découvert l’univers du blogging et du webmarketing. Mais ça c’est une toute autre histoire !

Je me suis également découverte une passion pour l’écriture

J’ai publié plusieurs livres en auto-édition et un en contrat d’édition : « vivre avec une sclérose en plaques » aux éditions Sydney-Laurent.

 

Likez si vous avez aimé cet article !

 

Et si vous êtes vous-même étudiant en année doctorale et que vous avez des questions à me poser, n’hésitez pas !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 3 =