Qu’est-ce que la SEP ?

 

Qu’est-ce que la SEP ?

La SEP signifie « sclérose en plaques« . il s’agit de plaques, des hyper signaux que l’on peut voir à l’IRM, l’IRM étant l’examen qu’on utilise pour diagnostiquer la sclérose en plaques. Dans les cas difficiles, on peut également se servir de résultats de la ponction lombaire, d’un examen clinique et d’une discussion avec la personne.

C’est le neurologue qui va poser des questions à la personne qui vient le voir et notamment c’est le généraliste souvent qui fait une lettre en ce sens au neurologue lorsqu’il a reconnu l’existence de troubles neurologiques et qu’il veut avoir l’avis d’un spécialiste.

 

Sens des mots plaques (lésions visibles à l’IRM) et sclérose (durcissement)

La sclérose en plaques signifie sclérose, parce que ce sont des plaques que l’on visualise sur cet examen d’IRM (imagerie par résonance magnétique) et qui représentent des lésions, du fait de la destruction de la myéline au niveau des fibres nerveuses, la myéline étant la gaine protectrice des fibres nerveuses. Et lorsque l’on a une plaque ou un hyper-signal qui est sclérosé, cela signifie qu’influx nerveux ne passe plus bien au niveau de cette région parce que la myéline a été détruite. Et dans le cas de la sclérose en plaques c’est notre propre système immunitaire le responsable.

La sclérose en plaques est une maladie auto immune du mali du système nerveux central puisqu’il touche le cerveau et la moelle épinière à certains endroits selon la localisation de la formation parce que l’attaque de la myéline correspond à une période inflammatoire.

Les 2 formes de SEP

Il y a 2 deux types de sclérose en plaques :

  • soit d’emblée progressive, soit secondairement progressive.
  • le deuxième type de SEP est une sclérose en plaques rémittente – récurrente. C’est à dire qu’en fait on va avoir des périodes de poussée (périodes inflammatoires), et au bout d’un certain temps, pour notamment un certain nombre de personnes, il n’y a rien non plus d’automatique, on peut passer vers ce qu’on appelle une phase secondairement progressive.

Il y a des personnes qui sont d’emblée progressive (ils ne connaissent pas la phase par poussées). Pour ceux qui ont du mal à comprendre ce qu’est la forme progressif de sclérose en plaques c’est un peu comme si c’était des poussées en continue. Il n’y a jamais de rémissions.

Alors bien sûr dans les formes progressives le handicap s’installe lorsque la myéline est détruite elle finit par ne plus se reconstitue.

 

Un pronostic différent … pour une maladie bien sournoise

Les recherches ont donné des bons résultats pour la forme rémittente on arrive à trouver des moyens de réduire la fréquence des poussées mais pour la phase progressif.

On n’a pas encore bien cerné le pourquoi du comment.

En 2007, on me parlait de « sep bénigne » et maintenant je souffre dune SEP secondairement progressive.

Il faut rester très humble devant cette maladie qui est très sournoise.

 

Des commentaires à faire ?

Sur le blog, on aura l’occasion d’en apprendre plus.

Voilà en résumé ce qu’est la sclérose en plaques.

N’hésitez pas à me laisser des commentaires si vous avez des questions.

Vous pouvez m’en laisser en bas de cet article.

 

 

 

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 19 =